S’ancrer et évoluer 4/4

J’ai donc beaucoup parlé de l’enracinement, ou du moins du déracinement, et pas vraiment de l’ancrage. Nous y voilà enfin.

Dans mes anciennes méditations d’ancrage, je m’imaginais comme un arbre, racines plantées dans le sol, poussant poussant poussant profondément.

Ha ha ha ! Mauvaise idée… L’enracinement est une une énergie végétale, car les végétaux en règle générale s’installent à un endroit définitivement. Les êtres humains sont au contraire des être qui sont constamment en déplacement, cette énergie végétale particulière ne nous convient donc pas. Lire la Suite

Se déraciner du passé 3/4

Se déraciner peut faire peur.

Cette expression est utilisée d’ailleurs pour désigner le sentiment de malaise que ressentent les personnes qui quittent leur pays d’origine pour s’installer, de gré ou de force, ailleurs.

On cherche nos racines, nos origines, notre culture parce qu’on pense qu’elles nous définissent. On s’accroche au passé, à notre histoire, parce qu’on pense qu’ils doivent guider notre futur. Lire la Suite

Se déraciner de son quotidien 2/4

Plus votre quotidien est enraciné, et plus l’énergie devient stagnante, et circule de moins en moins bien. La place pour le nouveau, le changement, la transformation rétrécit. La vie devient alors une éternelle répétition, de gestes, de pensées et de situations.

Lâcher ses habitudes peut faire peur au premier abord, par le vide et l’inconnu que cela apporte, mais aussi par la volonté nécessaire pour ne pas succomber aux automatismes, et à la facilité de la procrastination.

Mais lorsque vous y arrivez, la vie devient une aventure de chaque instant. La spontanéité se fait une place dans vos prises décisions. Vous voyez et saisissez plus facilement les différentes opportunités qui s’offrent à vous. Lire la Suite

Se déraciner pour mieux s’ancrer 1/4

Une des observations que j’ai faite, est que lorsque l’être humain prend de l’âge, il s’enracine. Il s’enracine dans ses croyances, dans ses habitudes, dans son mode de vie, dans ses biens matériels dans son quotidien, dans ses expériences, dans son passé.

Il devient alors compliqué de changer de manière de penser ou de faire. L’évolution devient presque insurmontable. On peut l’observer par exemple avec la technologie, qui avec son développement rapide, laisse beaucoup de trentenaires ou de quadragénaires à la traîne, ne parlons même pas des personnes plus âgées. Lire la Suite

Géobiologie : Soin des lieux

Présentation de ce qui est possible lors d’une intervention

Puisque des interventions en géobiologie peuvent être réalisées dans les soins bioénergétiques que je propose, voici une petite présentation de ce qui peut se faire.

En géobiologie, nous pouvons intervenir à l’intérieur, comme à l’extérieur.

L’intervention doit toujours se faire avec l’accord du ou des gardiens du lieu. Ils pourront alors participer et guider l’intervention, puisqu’ils sont les meilleurs placés pour savoir ce qu’il y a à faire.

Interventions réalisables : Lire la Suite

L’égo

Décrié, notre égo s’en prend souvent plein la figure. Encore plus lorsque nous sommes dans une évolution spirituelle. Certains enseignements prescrivent en effet l’élimination de l’égo, d’autres son contrôle, ou encore d’autres la séparation.

Mais en réalité, qu’est-ce que l’égo ?

L’égo est la conscience de soi.

C’est de savoir quand nous nous regardons dans un miroir, que c’est nous qui sommes reflété.
C’est la conscience de notre personne, la conscience de notre individualité.
C’est de savoir que nous existons, que nous sommes en vie.

Une fois que nous avons conscience de notre existence, de la vie et de la mort, des comportements basiques sont mis en place par l’égo pour assurer notre continuité : l’instinct de survie est le plus fort d’entre eux. Lire la Suite

Les offrandes, vers l’état de gratitude

Les offrandes au monde invisible est une pratique universelle.

Elles peuvent être une bougie, de l’encens, de l’eau bénite, de l’alimentation, des fleurs, un dessin, une pierre, une énergie, des coquillages…Nous pouvons laisser libre cours à notre imagination, l’intention et l’énergie mises dedans étant le plus important.

A mes premiers contacts avec le monde invisible, l’une de mes premières actions a été de faire un autel et d’y déposer des offrandes. Ce rituel me permettait de sentir de manière tangible ma connexion avec les êtres invisibles. Par mon geste, je marquais de manière concrète ce en quoi je croyais. Lire la Suite

Travailler avec son corps physique

La maladie est une illusion

Par notre éducation et nos peurs, nous sommes invités à refouler notre être intérieur, notre nous véritable, notre ressenti, nos émotions. Nous ne nous écoutons pas et bloquons la communication.

Les messages non transmis finissent alors par descendre vers notre corps physique, qui est le dernier interface de communication avec notre inconscient. Ils se traduisent par des problèmes de santé divers : le Mal-A-Dit.

Les différents maux du corps ont pour origine notre passé, nos lignées ancestrales ou nos vies antérieures, et ils ont pour causes profondes des croyances, des traumatismes, des mémoires ou encore de fortes promesses.

Régis par ces derniers,nous adoptons alors des comportements déséquilibrés. Lire la Suite